Récupérer un contenu web disparu via les réseaux sociaux

Que celui qui n’a jamais perdu le contenu d’une page web lève la main ?!?! Classique, énervant, entêtant, voire carrément pénalisant… Dans leur publication «Resurrecting My Revolution Using Social Link Neighborhood in Bringing Context to the Disappearing Web», Hany M. SalahEldeen and Michael L. Nelson démontrent qu’il est possible de retrouver (en partie) le contenu d’une page web en étudiant des contenus relatifs au lien indisponible. Comment ? Ils utilisent les réseaux sociaux pour retrouver des messages relatifs à un message d’origine (contenant le lien désormais inactif). Par exemple, avec Topsy, ils cherchent la ressource manquante, puis consultent les tweets en relation avec celle-ci. Ensuite, les termes fréquemment relevés sont entrés dans Google : ce moteur propose à son tour des résultats comprenant des documents censés remplacer – en partie – le contenu perdu… Ainsi, les chercheurs ont réussi à «récupérer» un contenu similaire à 70 % à celui de la page web d’origine. Et ce pour 41% des liens perdus qu’ils ont testé. En somme, l’idée consiste à retrouver des données perdues à partir de traces laissées sur le web social. Au cours de leurs investigations, les chercheurs ont aussi constaté que des contenus disparus réapparaissent à l’occasion de la réactivation d’un compte utilisateur momentanément suspendu ou d’un nom de domaine interrompu, puis restauré.

On peut tout simplement éviter ce genre de mésaventure en copiant/collant le contenu d’une page web dans un traitement de texte (Word, Google Drive, etc.) ou s’envoyer l’adresse du lien et son contenu par messagerie électronique.

Source : atelier.net

Publicités