Ruptures à l’heure des réseaux sociaux

Les grandes ruptures technologiques suscitent toujours des méfiances, des craintes, des peurs voire des rejets. En tout cas au moment de leur apparition. Il en va de même avec Internet et les réseaux sociaux. Aussi, prendre un peu de hauteur ne nuit pas à la compréhension des phénomènes à l’œuvre. Voilà le mérite du dossier réalisé par Dominique Cardon, sociologue au Laboratoire des usages d’Orange Labs et chercheur associé au Centre d’études des mouvements sociaux (EHESS). Publié par la Documentation française, « Internet et réseaux sociaux » (sorti en mai 2011) est un ouvrage à lire pour comprendre la diversité des usages et des enjeux engendrés par les réseaux sociaux de l’Internet. Nouveaux lieux de sociabilités, d’identités et d’échanges, ces réseaux numériques supplantent les frontières entre les informations médiatiques et les conversations ordinaires, la vie privée et la vie publique, le réel d’un côté et le virtuel de l’autre… Du coup, ils alimentent les critiques négatives : calculs dans les relations sociales des individus (comme s’ils n’existaient pas avant !), production de contenus médiocres par les internautes (comme si seuls des « professionnels » pouvaient produire de la qualité !)… D’autres critiques, plus positives, pointent du doigt un rééquilibrage du pouvoir en faveur des individus face aux médias d’information traditionnels et des politiques. Comme le souligne l’auteur, ce dossier s’attache à rendre compte des différentes interrogations sociologiques, juridiques et économiques soulevées par le succès massif des réseaux sociaux de l’Internet. Ajoutons que ce dossier permet de mieux appréhender la culture Internet et ses opportunités en matière de recherche d’information et de veille. Un dossier passionnant pour bien commencer l’année 2012. Meilleurs vœux à toutes et tous !

Publicités