Cellule de veille express

Dans le domaine de l’intelligence économique, bien souvent, la ressource financière suit inversement la courbe du temps : plus le délai d’obtention est bref, plus le coût est élevé. Et pour monter une véritable cellule de veille, il n’y a pas de secret, il faut investir… du temps ou de l’argent !

Alors, pour tous les chefs d’entreprise qui veulent maîtriser les risques tout en maîtrisant leur budget et leur temps, voici quelques « trucs et astuces » rapides.

Avant toute chose, il est essentiel de :

  • Ne pas confondre la veille, qui est une démarche récurrente de surveillance du marché, et une recherche ponctuelle d’informations (sur un concurrent, un fournisseur, un prospect, un produit, etc.) ;
  • Accepter de consacrer du temps pour collecter, évaluer et trier les informations ;
  • Délimiter ses besoins en information de façon ciblée : références produits, raison commerciale, technologies des concurrents.

Ensuite, on peut recourir à des outils simples et gratuits :

  • Les métamoteurs pour effectuer des recherches sur plusieurs moteurs de recherche de façon simultanée, à partir d’une liste de mots-clés que vous aurez préalablement établie (Metacrawler par exemple) ;
  • Les moteurs de recherche pour trouver facilement des informations techniques en précisant « www.nomduconcurrent.com » et en sélectionnant « PDF » dans « format de fichier » dans les « recherches avancées » (Google ou Yahoo par exemple);
  •  Les « trackers » pour surveiller des sites particuliers à votre demande, puis vous alertent à chaque modification (Trackengine.com) ;
  • Les lecteurs de flux RSS pour suivre les mouvements du web sur des sujets génériques (comme Google Reader ou Feed Demon) ;
  • Les archives du web pour retrouver les pages supprimées d’un site internet (comme www.archive.org).
Toutefois, collecter de l’information sur internet, exige quelques précautions d’usage et de bons sens :
  • Recoupez les informations pour éviter de tomber dans les pièges de l’intox !
  • Pensez à consulter vos collaborateurs : plus de 50% de l’information que vous recherchez est entre leurs mains !
  • N’excluez pas les sources classiques telles que la presse professionnelle et la presse locale.
Avant tout, la veille est question de méthode… Ne l’oubliez pas !

Source : lentreprise.lexpress.fr

Publicités